Lune de miel autour du monde
  
Le voyage
 

En juillet 2010, Anne et Thomas s'envolent pendant 9 mois autour du monde pour leur lune de miel.

Poussés par leur curiosité naturelle, ils ont décidé de partir à l'aventure pour découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles cultures.

Ils veulent vivre leur engagement comme une ouverture sur le monde, chercher des clés de compréhension des modes de vie et agir avec les populations locales.

Anne et Thomas s'orientent vers les organismes locaux de tourisme communautaire. Ils souhaitent également diffuser les initiatives de ces organismes.

 



 

Nous souhaitons que ce voyage respecte les règles du tourisme responsable :

  •  réduire l'impact du visiteur;
  •  conserver les cultures et les traditions;
  •  profiter aux populations locales;
  •  permettre des échanges non biaisés.

Une simple recherche internet montre bien l'intérêt suscité par ces principes.

Cette recherche montre aussi la récupération de ces principes à des fins commerciales (la plupart des agences de tourisme solidaires trouvées sur internet proposent surtout une solidarité financière comprise dans le coût du voyage). Un autre point se dégage : le manque de coordination des différents acteurs (comme le montre par exemple la multiplication des labels de tourisme solidaire).

Lors de nos visites, nous voulons agir concrètement - non seulement pour mais avec les populations locales.
Nous souhaitons proposer les informations permettant de mettre directement en relation les organismes locaux avec les voyageurs. Nous voulons également permettre aux voyageurs de partager leurs expériences solidaires et ainsi proposer une évaluation concrète de ce qui est vécu sur le terrain.

 

Nous voulons profiter de notre tour du monde pour montrer que le tourisme communautaire n'est pas réservé à une élite. Il est tout à fait possible de réserver une partie de son séjour touristique pour ce type d'expérience.
Il nous semble utopique de penser que le tourisme responsable va remplacer le tourisme de masse du jour au lendemain. Nous espérons que cette transition nécessaire se fera progressivement et que nous y aurons, un peu, contribué.


Ce voyage, c'est aussi l'aventure, la culture, le sport (planche-à-voile, snorkeling, bungy, sandboard...), la nature et la détente.